Le blog a migré !

Eh oui, ce qui devait arriver arriva : le blog s’est fait la malle et a décidé de prendre son indépendance !

Dès à présent, retrouvez moi à cette adresse : http://www.lesjoliestulipes.com/ que je suis ravie de vous annoncer ! Evidemment, rien ne change, si ce n’est le design et un contenu plus joli et épuré. N’hésitez pas à vous abonner, j’offre un cookie à toutes les nouvelles têtes (par La Poste en 3 à 5 jours ouvrés à partir de l’expédition de la commande).

J’ai mis en ligne tous les anciens articles, malheureusement tous les commentaires ont disparu mais je suis sûre que de tas d’autres feront leur apparition.

En attendant, on se retrouve là-bas !

https://twitter.com/lesjoliestulipe : pour être au courant de tous les nouveaux articles !

Publicités

Et le déodorant solide, ça vous parle ?

Attention, ce blog n’est plus actif ! Retrouvez le à cette adresse pour du contenu plus frais !

https://lesjoliestulipes.wordpress.com/2016/07/20/le-blog-a-migre/

On continue le marathon : après le shampoing solide, le déodorant !
Le déo et moi, c’est pas vraiment une histoire d’amour. Je ne transpire pas du tout, mais j’avais toujours l’impression qu’il restait une odeur, peu importe le déodorant que j’utilisais. Pourtant, j’ai essayé les plus connus : le stick, le roll-on et les sprays ! Aucun n’était vraiment agréable et certains me séchaient carrément les aisselles et les irritaient beaucoup.
Il ne me restait plus qu’à tester le déodorant solide. J’en ai essayé deux : la première fois, c’était un de chez Lush qui s’appelait T’eo (oui c’est le déo des mecs !) qui sentait très bon, mais qui s’effritait un peu trop, je trouvais. Comme il était sous forme de galet dur, il fallait le mouiller et le passer assez fort sous l’aisselle pour déposer de la matière. Je ne l’utilise plus juste pour ça : il n’est pas très pratique.

Celui qui a retenu mon amour et mon attention, c’est celui de Schmidt’s à l’odeur « bergamot and lime ».

Déodorant solide Schmidt's bergamot lime3Déodorant solide Schmidt's bergamot lime

Il est bio et la composition me plaît. Si vous pensez qu’il est difficile de s’en servir, eh bien pas du tout ! Quand on ouvre le pot, on trouve une petite spatule en métal qui nous aide à prendre et à appliquer le produit. Il sent délicieusement bon le citron vert, et la bergamote apporte une touche sucrée. La première fois que je m’en suis servie : coup de foudre ! Très crémeux et agréable au toucher, il m’a fait sentir bon toute la journée, et j’avais une sensation de fraîcheur appréciable.

Déodorant solide Schmidt's bergamot lime2.JPG

Attention toutefois, je sais que certaines filles ont eu des soucis liés à l’irritation de leurs aisselles. Pour le moment, je n’ai eu aucun problème ! Mais si vous avez la peau très sensible c’est peut-être à éviter, ou à alterner avec un autre déodorant.
Un petit peu de produit suffit pour faire une aisselle, de la taille d’un demi petit pois je dirais. Il n’en faut pas beaucoup puisqu’il se ramollit au contact de la peau, ce qui permet d’en mettre et de l’étaler sur une zone assez large !

Déodorant solide Schmidt's bergamot lime4.JPG

En tous cas, tout m’a séduit : le petit pot (de 57g) est pratique à transporter, il est très solide. Zéro déchet car le pot est en verre, il est aussi très économique : le pot coûte 9,99€, ce qui fait une belle somme sur le coup pour un déo, on est d’accord. Cependant, je l’ai depuis un mois et j’ai dû utiliser un cinquième, voire un quart.

Bref, c’est un très bon déodorant solide, avec beaucoup d’avantages (vegan, écolo, pratique et très efficace). Il faut l’essayer pour se faire son avis, mais je n’ai eu aucun soucis avec. C’est donc un produit que je conseille à tou(te)s. Je compte bientôt m’en procurer d’autres, notamment celui de Soapwalla (également bio) qui revient tout de même à 16,90€. Je conseille aussi vivement les déos solides Lush qui sentent très bon, sont aussi vegan et bio, et sont aussi très efficaces ! Seul bémol : ils ne sont pas très pratiques.
Ce qui est sûr, c’est que je le rachèterai ! C’est un des rares déo qui me fait me sentir fraîche jusqu’à la fin de la journée, sans que j’aie besoin d’en remettre une couche !

Vous n’avez plus qu’à essayer !

Le shampoing solide : cette merveille

Attention, ce blog n’est plus actif ! Retrouvez le à cette adresse pour du contenu plus frais !

https://lesjoliestulipes.wordpress.com/2016/07/20/le-blog-a-migre/

En bonne accro des produits de beauté zéro-déchet, le shampoing solide était incontournable !
Contrairement à la plupart des filles qui ont voulu essayer, je n’étais pas du tout sceptique. Je me demandais juste comment ce petit galet pouvait mousser et durer aussi longtemps que promis : 80 à 100 shampoings ce qui, chez moi, fait plus de 6 mois. Eh oui, tant que ça !
La marque leader sur le marché est bien-sûr Lush et ses cosmétiques naturelles (ou presque), et le premier shampoing solide que j’ai acheté s’appelait Montalbano.

shamp.jpg

En boutique, on me l’avait conseillé pour mes cheveux qui avaient tendance à regraisser très vite au niveau du cuir chevelu : je me lavais les cheveux presque tous les jours.
L’odeur était très agréable, un mélange de romarin et de citron qu’on pouvait voir à l’intérieur du palet. Ça a été une révolution : j’ai réussi à espacer mes shampoings de 4 jours, chose impossible pour moi avant.
J’ai ensuite acheté Godiva, un shampoing 2 en 1 totalement vegan, qui fait également le boulot d’un après shampoing, à savoir adoucir, faire briller, et laisser une odeur divine sur les cheveux. Au jasmin et au karité, il est très agréable à utiliser.

Vous trouverez les shampoings solides de Lush ici.


Attention toutefois, ma nature de cheveux est normale et je sais que ces deux produits contiennent du laurylsulfate de sodium, un tensioactif agressif pour les cuir chevelus sensibles ! Je n’ai eu aucun problème pour ma part mais certaines filles ont remarqué qu’ils étaient très irritants.
A savoir également : il faut impérativement sécher le shampoing une fois qu’il a servi, ainsi que la boîte dans laquelle on le conserve. J’ai oublié de le faire une fois avec Montalbano, et croyez moi, j’ai pu lui dire adieu et le jeter. Il s’imbibe et se liquéfie.

J’ai reçu dans la Birchbox du mois de mai le shampoing de Lamazuna pour cheveux normaux au pin sylvestre. Il me tarde de l’essayer et de me faire mon avis, mais à première vue tout ce que je peux dire est qu’il sent nettement moins bon que ceux que je connais.
Bref, le shampoing solide est une excellente alternative au shampoing liquide pour plusieurs raisons :
– Complètement vegan, il ne fait de mal à personne !
– Pratique à emporter partout, dans une boîte par exemple.
– Très économique : on paie entre 8 et 12 euros sur le coup mais on ne les renouvelle que deux à trois fois par an !
– Écologique puisque zéro déchet (pas de bouteilles en plastique)

Foncez toutes tester les shampoings solides, vous n’aurez rien à perdre et je suis sûre que ce sera une bonne découverte !